08 décembre 2005

Elève en progrès, se met même à faire des devoirs supplémentaires...

Voici la réponse à la question que vous vous posiez tous, je le sais, j'en suis sûre : " mais où en est le tricot d'Hélène ? A-t-elle avancé depuis la semaine dernière ? "

Et bien, je vous laisse juger sur pièce.
La semaine dernière, nous en étions restés .
Et aujourd'hui voici où j'en suis !

tricot_semaine_3

Finie la première pelote ! Bien entamée, la seconde ! J'ai été particulièrement aidée vendredi et samedi soirs par la programmation télévisuelle tellement captivante (l'année prochaine, c'est décidé, c'est moi qui tricote l'écharpe de Miss France et  - soyons fous - un bonnet pour Mme de Fontenay !) que j'ai tricoté à toute vitesse !

Et comme j'aime vraiment les défis, je me suis mise à tricoter une autre écharpe (double emploi, pourra faire serpillère aussi) à la demande de mon cher beau-frère qui me l'a si gentiment suggéré dans un de ses commentaires... Regardez ce que ça donne, prometteur, non ?

tricot_ze_beauf

Mais chut ! C'est pour son petit Noël !

Posté par helenemaud à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Elève en progrès, se met même à faire des devoirs supplémentaires...

    Tu es bien persévérante. Allez, hop! Il faut poursuivre les efforts!

    Posté par Anne (Gerdel), 09 décembre 2005 à 06:39 | | Répondre
  • Je n'ai rien lu

    Chère mère Noëlle,

    je t'envoie cette petite lettre aujourd'hui, car les fêtes approchant, il est grand temps de t'envoyer mes souhaits,

    Peut-être jugeras tu que je n'ai pas toujours été sage, poli, respectueux, dévoué, généreux, ..., mais qu'importe, je fais les rêves les plus fous, et en ces temps de frîmats hivernaux, je te demande plus que tout, un vétement chaud et protecteur qui permettrait de préserver mes si charmantes amygdales.

    Je suis si impatient d'ouvrir mon cadeau.

    Je t'embrasse mére Noëlle, et ne prends pas froid dans ton pays de neige et de montagne.

    Posté par zebauf, 11 décembre 2005 à 11:32 | | Répondre
Nouveau commentaire