04 février 2008

Engagez-vous qu'y disaient, rengagez-vous !

J'ai accepté, à la sollicitation de mon inspecteur, de suivre une formation cette année afin de devenir animatrice de journées de rencontres entre documentalistes de mon secteur, pour échanger sur nos pratiques.

J'étais convoquée aujourd'hui pour une première journée de formation et l'on (notre nouvelle inspectrice en l'occurence) nous a dévoilé les grandes lignes de l'organisation de l'année prochaine. Deux ou trois journées à mettre en place, dont au moins un mercredi.
Soit.
Je le savais déjà, et avant d'accepter cette formation, je m'étais dit que mes marmots n'en mourraient pas, d'être confiés au centre de loisirs ou à une baby-sitter un mercredi occasionnellement... d'autant plus que cela me permettait d'évoluer professionnellement...

Deux ou trois journées donc, dont un mercredi.
Soit.
Et, je l'ai appris ce matin, non rémunérées.

Deux ou trois journées, à organiser, à planifier, à mettre au point avec l'autre personne qui travaillera avec moi et à animer.
Je vais donc faire du bénévolat, et en PLUS payer une baby-sitter pour garder mes enfants...

C'était quoi, qui avait été promis, déjà ?

Travailler PLUS pour gagner .... ?!!!!!!

Posté par helenemaud à 19:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Engagez-vous qu'y disaient, rengagez-vous !

    On peut normalement supposer que pour cette activité tu sera couverte par une sorte d'ordre de mission de la part du rectorat. Essaie de faire passer la baby-sitter dans les frais de mission !

    Posté par Escargot Phil..., 04 février 2008 à 23:09 | | Répondre
  • Indemnités

    Le non paiement d'indemnités pour l'animation des stages est tout à fait abusif.
    Prendre contact avec le syndicat auquel tu es affiliée et qui doit pouvoir faire une démarche es qualités auprès du rectorat.Il y a forcément quelque part (éventuellement dans le budget de l'IUFM) un volet d'heures supplémentaires éventuelles ou de vacations pour répondre à ce besoin.
    Et c'est aussi à l'IPR de son côté de poser (auprès des services du rectorat)la rétribution des heures d'animation assurées comme condition sine qua non de l'organisation de l'action de formation.

    Posté par sejan, 06 février 2008 à 09:13 | | Répondre
  • conclusion

    conclusion : ... et travailler encore plus (et à mon avis, ca va pas être simple) pour réussir à se faire payer le travail en plus !
    Bon courage.
    Nan

    Posté par nan, 07 février 2008 à 15:33 | | Répondre
  • Quel scandale!

    Te faire bosser bénévolement, bon... Mais que TU engages des frais pour bosser gratos...
    J'espère que tu vas trouver une solution our qu'on te paye tes frais de garde et de déplacement.

    PS: contente d'avoir retrouvé ton blog!

    Posté par PrincesseStrudel, 03 mars 2008 à 08:10 | | Répondre
Nouveau commentaire